Jeudi, Août 13, 2020

Afrique centrale : les experts réfléchissent sur les moyens de protéger les cultures de maïs contre les chenilles ravageuses

Un atelier de concertation des acteurs de l’Afrique centrale s’est ouvert depuis lundi 10 juillet à Kinshasa. Selon le coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour la sous-région, Helder Mutela, le but de ces assises est d’étudier et mettre en place des stratégies pour combattre des chenilles appelées «Apodoptera Frugiperda», qui ravagent des légumineuses et céréales en Afrique centrale et principalement le maïs.

«L’objectif de cette réunion est de coordonner les efforts pour contrôler le ravageur du mais qui affecte non seulement la sous-région mais aussi l’Afrique comme continent. C’est un nouveau ravageur qui vient de l’Amérique. Mais il faut le contrôler, c’est pourquoi il faut avoir des efforts coordonnés entre toutes les parties prenantes : la FAO, l’Union africaine, la CEMAC, la CEEAC et les Instituts de recherche», a plaidé Helder Mutela.

En RDC, ces chenilles ont ravagé soixante-trois mille hectares de terres agricoles dédiées à la culture du maïs depuis décembre 2016, a indiqué la coordonnatrice de l’équipe de communication de l'ONU en RDC, Florence Marshall.

Cette surface représente 80 % du total de superficies consacrées au maïs dans quatre territoires de la région, situés le long de la frontière avec la Zambie.

Radio Okapi/CC

Add comment


Security code
Refresh



Billet de Ali Kalonga

Dépêches

Please install and publish "2J News Slide Plugin"

Nous Soutenir

In order to view this page you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Rédaction

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Contact: +32  493 43 68 54

alikalonga@culturecongolaise.com