Mardi, Décembre 12, 2017

Hommage à Melchior Tshionyi Tshinkanka Mudiba

Le combattant de la démocratie, Melchior Tshionyi Tshinkanka Mudiba (photo), né à Bakwanga le 10 avril 1948 et décédé à l'hôpital Erasme (Bruxelles) le 25 novembre 2017, a été inhumé lundi 04 décembre au cimetière d'Uccle (Bruxelles) en présence d'une foule de patriotes congolais.

La douleur a été immense et la rage renouvelée pour poursuivre le combat de l'établissement d'un Etat de droit en RDC.

Licencié en Sciences politiques de l'Université de Sorbonne (France), Tshionyi a été de tous les combats dans le sillage de l'icône du peuple congolais, Etienne Tshisekedi wa Mulumba

Ci-après un hommage vibrant de Joseph Mbeka pour ce héros dans l'ombre qu'était Melchior Tshionyi Tshinkanka Mudiba.

Ça fait juste mal au coeur

Comment dire un petit mot à mon ami Tshionyi, notre kulutu !

Melchior était une intelligence pure, fine et incisive dans son incorruptibilité qui fait le propre de la Sagesse africaine dont nous nous prévalons bien souvent.

Ali Kalonga me l'a bien particulièrement présenté à la Synergie dès mars-avril 2011 lorsque nous nous réunissions pour échafauder dans un think tank cocotte-minute d'intellectuels congolais, professeurs, avocats, médecins, mathématiciens, économistes, financiers, spécialistes de sécurité et hommes d Dieu, les stratégies qui allaient concourir à la victoire imparable du Lider Maximo lors des élections historiques du 28 novembre 2011.

Nous avions absolument tout anticipé et lancé le site internet officiel du Candidat du Peuple: etiennetshisedit.net Il arrivait que de temps à autre au sein de la Synergie que je me sente un peu grisé puis interpellé. Mais à chaque fois que Tshionyi était là, il devenait le parfait écho de mes propositions et en enrichissait les manques.

Quand la tentation de la désillusion me prenait, il me suffisait de le regarder pour retrouver l'espoir. Un oeil vif et brillant, un sourire franc et incorruptible peut parfois renforcer tout un ouvrage pourtant complexe. Après avoir beaucoup et tous très bien travaillé avec un souci entier du Congo, je me souviens de ce jour où en réunion je déclarai à l'honorable Assemblée: "Nous allons gagner, la victoire n'est pas un problème !", au grand étonnement de tous car ça restait alors un véritable casse-tête: comment battre campagne jusqu'au fin fond des villages contre un pouvoir disposant de millions de dollars qui lui permettent lui d'aller partout ?

Nous nous apprêtions à livrer à la Synergie la stratégie des SMS qui allaient se déverser tels des "Scud" numériques imparables qui prendraient totalement de cours toute stratégie adverse. Les pulvérisant, littéralement crucifiés ! Celle-ci convainquit tout le monde et chacun pouvait enfin clairement visualiser la victoire.

Je repris: "Nous allons gagner, mais nous ne pourrons pas exercer le pouvoir. Pouvons-nous également étudier cette probabilité?" qui était pour ma part une certitude. À l'exception de deux ou trois personnes, tous marquèrent leur totale incrédulité. "Gagner et ne pas exercer l'Imperium, c'est impossible !", soutint la majorité.

Tshionyi fut l'une des rares personnes à exiger que l'on m'écoutât avec beaucoup d'attention et de répondre scientifiquement à mon inquiétude qui pour lui était tout sauf farfelue... Sans succès. En sortant, dans la pénombre de ce vestibule, Tshionyi eut un mot sans concession d'encouragement et ce regard vif d'intelligence qui vous construit. Je sus à l'instant que je devais passer le bébé à une autre structure.

L'anticipation du "Hold-up Electoral" fut confiée et intégralement traitée par l'Intelligence phénoménale de Change in Congo. Là, les têtes éparpillées à travers la planète ne rigolent pas ! Nous étions prêts.

"Ce regard de Tshionyi" a été un déclic salvateur, car j'aurais pu m'appesantir au sein de la Synergie et perdre un temps précieux. À chaque coup de massue que prendraient les gens sur le crâne à l'annonce des résultats de la tricherie, et ce sur différentes phases, il faudra de suite mettre les gens dans la rue pour vaincre le désespoir qui devait nous enterrer tous vivant.

Matonge brûla, et une insurrection qui ne devait durer que trois jours selon les Belges a embrasé le monde entier et jusqu'à ce jour le feu de la Diaspora ne s'est jamais éteint. La Résistance a donné le la, et aujourd'hui on scande ses chants et slogans de Kinshasa à Lubumbashi.

Il n'y a pas de génération spontanée

Le Congo ne tombera pas !

Cette messe fut très émouvante

Repose en paix digne fils de Kongo

Un soutien sans faille

Joseph Mbeka
Coordonnateur Général Résistance Congolaise

Add comment


Security code
Refresh



Billet de Ali Kalonga

Dépêches

Please install and publish "2J News Slide Plugin"

Nous Soutenir

In order to view this page you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Rédaction

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Contact: +32  493 43 68 54

alikalonga@culturecongolaise.com