Lundi, Septembre 24, 2018

Meeting de l’UDPS : Felix Tshisekedi a affirmé son leadership

Des centaines de milliers de personnes ont répondu présent mardi 24 avril à Kinshasa au premier meeting populaire de l’UDPS à Sainte Thérèse depuis 2016 où Félix Tshisekedi a affirmé son leadership, selon des témoins.

Cette date du 24 avril a coïncidé avec le 28e anniversaire de la démocratisation de l’ex Zaïre décidée par le président Mobutu sous la pression de l’UDPS conduite par Etienne Tshisekedi. Tout un symbole !

Le discours du nouveau président de l’UDPS prononcé lors dudit meeting peut être résumé en 7 points.

1. De prime à bord, Félix Tshisekedi a fixé l’opinion sur la transition sans Kabila tout en expliquant que cela a emmené le régime Kabila à faire marche arrière quant à ce qui concerne la répression des manifestations pacifiques. La tenue du meeting "de ce jour" est l'aboutissement de ces pressions.

2. Deuxièmement, il a mis un accent particulier sur la décrispation politique qui doit aboutir à la libération des prisonniers politiques : Eugène Diomi, Franck Diongo, Beni Carbone, Christian Lumu, Gecoco Mulumba ainsi que le retour au pays des exilés politiques dont Moise Katumbi, Mbusa Nyamwisi…

3. En troisième lieu, Félix Tshisekedi a parlé de l’audit du fichier électoral par les experts internationaux tout en réaffirmant le rejet de la machine à voter par son parti.

4. Le Président de l’UDPS a par ailleurs évoqué le remplacement du rapporteur de la CENI tout en accusant le pouvoir de bloquer le processus du remplacement de ce dernier. Si l’UDPS ne voit pas clair dans le processus électoral, vous, les combattants du parti, prendrez les mesures qui s’imposent.

5. Avant d’aborder le dernier point, Félix Tshisekedi a balayé d’un revers de la main les rumeurs sur sa probable nomination à la Primature tout en expliquant les contours de la signature d’un accord avec le pouvoir pour le rapatriement du corps d’Étienne Tshisekedi. Les négociations patinaient parce que le rapatriement était conditionné à sa nomination au poste de premier ministre.

6. Pour terminer, le président de l’UDPS a étalé le projet de société de l’UDPS qui sera mis en oeuvre une fois au pouvoir, à savoir bâtir un Etat de droit et assurer le progrès social de la population.

7. Félix Tshisekedi n’a pas manqué de rendre hommage aux populations meurtries de l’est, du centre et aux victimes des violences des marches pacifiques.

A en croire des sources concordantes, les « katumbistes » ne se sont pas présentés à la place Sainte Thérèse. Aucun cadre de « Ensemble de Moïse Katumbi », aucune banderole, aucun drapeau.
En revanche, le MLC de Jean-Pierre Bemba a répondu à l’appel du nouveau président de l’UDPS. Les drapeaux du parti de l’ancien vice-président ont été aperçus.

Il faut signaler aussi alors qu’il était en plein discours, Félix Tshisekedi a été interrompu par la foule qui exigeait la reconduction de Kabund au poste de secrétaire général de l’UDPS.

« Eeeeh zongisa Kabund, eeeh zongisa Kabund, entendez reconduis Kabund, reconduis …», a scandé la foule. Félix Tshisekedi a par ailleurs annoncé de nouvelles nominations au sein du parti dans les prochains jours.

« Vous connaîtrez bientôt votre secrétaire général, nous allons aussi mettre en place la Commission Électorale Permanente, la Commission de discipline… », a-t-il ajouté. De l’avis général, Félix Tshisekedi a pu drainer une foule compacte, a développé un discours responsable, bref a affirmé son leadership. Aucun incident n’a été signalé.

Ali Kalonga (avec Jeff Kaleb)

Add comment


Security code
Refresh



Billet de Ali Kalonga

Dépêches

Please install and publish "2J News Slide Plugin"

Nous Soutenir

In order to view this page you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Rédaction

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Contact: +32  493 43 68 54

alikalonga@culturecongolaise.com