RDC: chiffré à 92,9 milliards USD, à quoi sert ce budget ambitieux du programme de gouvernement Suminwa



La Première ministre Judith Suminwa dévoile ce mardi 11 juin le programme quinquennal de son gouvernement,  après son audition par l'Assemblée nationale.  Réparti sur 6 piliers, ce  programme chiffré à 92,9 milliards USD accorde la priorité à la création d'emplois, l'amélioration du pouvoir d'achat, la modernisation des infrastructures et la sécurité, ainsi que la défense nationale.

Selon ce programme, un montant de 26,7 milliards USD est alloué à la création d'emplois et à la protection du pouvoir d'achat des ménages, soit 29% du budget total du programme gouvernemental. Le nombre total d'emplois à créer à l'horizon 2028 est de 6,4 millions. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement prévoit notamment la mise en place d'une plateforme numérique pour le suivi des emplois créés et l'implantation de l'Office national de l'emploi (Onem), une structure de la Présidence de la République, dans tous les 145 territoires du pays.

Aménagement du territoire 

L'aménagement du territoire constitue le deuxième pilier du programme Suminwa, avec un budget de plus de 20,8 milliards USD dédié à la connectivité du pays. L'entretien et la réhabilitation de 10 000 km de routes de desserte agricole par an, l'accélération de la construction des routes urbaines à Kinshasa et la construction de 3 750 km de routes prioritaires du réseau national figurent parmi les priorités.

La modernisation du chemin de fer Matadi-Kinshasa et la construction ou la modernisation des aéroports de N'djili à Kinshasa, de Bipemba à Mbuji Mayi et de Kavumu à Bukavu sont également envisagées. De plus, le gouvernement prévoit de faciliter l'acquisition d'avions pour Congo Airways afin d'améliorer le transport aérien.

La sécurité au cœur des préoccupations

Le gouvernement Suminwa prévoit plus de 18,6 milliards USD à la défense et à la sécurité, soit 20% du budget global, l'opérationnalisation de la loi de programmation militaire adoptée en 2022 et la mise en œuvre de la loi instituant la Réserve Armée figurent parmi les actions clés.

Le recrutement continu dans l'armée et l'amélioration des conditions de vie des militaires et de leurs familles sont également prévus pour répondre aux défis sécuritaires, notamment dans l'Est du pays.

Un programme réalisable ?

Valéry Madianga, coordonnateur du Centre de recherches en finances publiques et développement local (Crefdl), estime que la réussite de ce programme ambitieux repose sur des facteurs tels que la lutte contre la corruption. Il préconise la mise en place de mécanismes de suivi rigoureux et un renforcement de l'audit des recettes fiscales. Le respect du circuit de la dépense publique est également crucial, selon Valéry  Madianga, qui appelle à assigner des missions précises avec des indicateurs clés aux ministres et à extirper du circuit les personnes de mauvaise moralité.

Bruno Nsaka

Share this article

A Propos

www.culturecongolaise.com

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Tél (whatsapp): +243 808 856 557

alikalonga@culturecongolaise.com

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.