Lutte contre la drépanocytose : une Association appelle à l’amélioration de la communication



Un appel à l’amélioration de la  communication auprès de la populationde la République démocratique du Congo (RDC)a été lancé jeudi à Kinshasa, par le Réseau « Drepano SS  pour lutter contre la drépanocytose, communément appelée « Anémie SS ».

« Nous lançons un appel à l’amélioration de la communication auprès de la population sur la drépanocytose pour nous permettre de dépister un bon nombre de personnes ainsi que des cas complications pour lutter contre cette maladie en RDC », a déclaré le Dr Ange Christian Ngonde, coordonnateur du Réseau « Drepano SS ». Pour le coordonnateur du Réseau « Drepano SS », qui l’a dit en prévision de  la Journée mondiale de la drépanocytose, célébrée le 19 juin de chaque année, le dépistage précoce chez le drépanocytaire joue une grande importance car il permet de limiter les complications étant donné que cette maladie est chronique et ses interventions doivent être quantifiées et orientées.

Le Dr Ngonde a fait savoir que la drépanocytose (une maladie génétique héréditaire touchant les globules rouges)  est une invitée indésirable qui dérange le confort de la famille et appauvrit l’économie du pays.  Il a, en effet, soulevé que les drépanocytaires sont souvent victimes des stigmatisations et des rejets dans la société. D’où, il a insisté sur l’attention des autorités pour combattre cette maladie caractérisée par une anomalie de l’hémoglobine, principale protéine du globule rouge avec pour symptômes, entre autres, l’essoufflement, l’inflammation des doigts ou des orteils, de la  peau et des yeux jaunes, le retard de développement, le faible taux d’oxygène dans l’organisme,  la fatigue, l’inconfort physique ou les vertiges, la présence de sang dans les urines, les douleurs aux os.

Par ailleurs, le coordonnateur du Réseau « Drépano SS », a salué la vision du Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui veut que le citoyen congolais bénéficie des soins de santé de qualité sans exception des catégories en ne laissant  aucune maladie à l’écart  grâce au programme de la couverture santé universelle. Selon le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévoyance sociale, la drépanocytose qui entraîne des douleurs, des infections avec des impacts socio-économiques très graves, demeure un grand problème de santé publique en République démocratique du Congo.

ACP/CC

Share this article

A Propos

www.culturecongolaise.com

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Tél (whatsapp): +243 808 856 557

alikalonga@culturecongolaise.com

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.