Aucun des 5 représentants du continent africain n’a gagné son match à l’issue de la première journée de la phase de groupe à la 22ème édition de la Coupe du monde de football de la FIFA qui se déroule depuis dimanche 20 novembre, au Qatar.

Après la défaite du Sénégal, champion d’Afrique en titre devant les Pays-Bas (0-2), les deux matches nuls sans but (0-0) de la Tunisie et du Maroc, respectivement devant le Danemark et la Croatie, les deux derniers représentants, à savoir : le Cameroun et le Ghana ont coulé ce jeudi 24 novembre, respectivement devant la Suisse (1-0) et le Portugal (3-2).

Le Sénégal, la Tunisie, le Maroc et le Cameroun, les quatre équipes qui ont joué en premiers, n’ont marqué aucun but. Seul le Ghana, dans son groupe H, a réussi à marquer deux buts, devant le Portugal de Christiano Ronaldo.

Portugal-Ghana (3-2), matches à multiples rebondissements

Après une première mi-temps de score vierge, la Seleçao des Quinas a ouvert le score par son capitaine, l’inévitable  Cristiano Ronaldo sur pénalty (65ème). Quelques minutes après, les Blacks Stars réagissent à travers également leur capitaine, André Ayew (73ème) qui égalise de belle manière. Rentrés alors dans le match, les Ghanéens seront malheureusement trahis par un coaching non payant d’Otto Addo, qui va laisser un boulevard aux Portugais marquant ainsi, coup sur coup, deux autres buts : Joao Félix (78ème) et Rafael Leao (80ème). Qu’à cela ne tienne, les Blacks Stars n’ont pas baissé les bras. Ils ont poussé jusqu’à marquer un deuxième but par Osman Bukari (89ème), presque de la même manière. Dans les dernières secondes, les Ghanéens ont passé juste à côté d’un troisième but sur une bourde du gardien Diego Costa.      Pour rappel, à la Coupe du monde de Brésil, en 2014, le Portugal et le Ghana s’étaient également retrouvés dans le même groupe. Le Portugal s’était imposé 2-1, après un but contre son camp de John Boye (30ème), et avec l’égalisation de Assomoah Gyan (57ème), avant que Christiano Ronaldo (80ème) ne marque le but de la victoire.

Le Cameroun s’incline devant la Suisse 1-0

Le Cameroun a été battu par la Suisse 1-0, au stade Al-Janoub de Doha, pour le compte du groupe G. Les Lions Indomptables ont pourtant malmenée la Nati de la Suisse, pendant les 45 premières minutes, avant de céder dès la reprise du jeu par ce but de Breel Embolo, joueur d’origine camerounaise mais ayant fait le choix de la Suisse comme sa nationalité sportive. Breel Embolo, libre de tout marquage au point de pénalty, a repris victorieusement un centre venu de la droite (1-0, 48ème).

Le joueur de 25 ans n’a pas célébré son but, comme il l’avait annoncé. Né au Cameroun et arrivé en Suisse à l’âge de quatre ans, l’attaquant de l’AS Monaco a gardé des liens des forts avec son pays natal. « Si je marque, j’essaierai de ne pas célébrer », avait-il prévenu, avant de déclarer, « C’est un match très, très spécial pour moi et pour toute ma famille. Parce que c’est un peu un conflit! Il va y avoir beaucoup d’émotion lors de ce match ».

Ce but a mis en confiance les Suisses, qui ont enfin, osé prendre des risques offensifs, pour tenter de faire le break. Le match a alors changé de physionomie, et la Nati est devenue dominatrice. Le gardien camerounais André Onana a évité le KO en détournant d’une parade-réflexe, une reprise puissante de Ruben Vargas (66ème). Sur un corner, Embolo de nouveau a été tout près d’inscrire un doublé.

Le sélectionneur camerounais Rigobert Song a bien tenté de réagir en faisant entrer son capitaine Vincent Aboubacar à la place de Choupo-Moting (74ème ), mais les vert et jaune n’ont jamais réussi à remettre le rythme de la première période.

Ils se sont même résignés dans les dernières minutes, alors que la Suisse finissait plus fort. La prochaine sortie, le lundi 28 novembre, le Cameroun sera face à la Serbie.

ACP/CC



La Confédération Africaine de Football (CAF) va procéder au tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions TotalEnergies, le lundi 12 décembre 2022, au Caire, en Egypte.

D'après le service de communication de l'instance panafricaine de football, la cérémonie va débuter à 13h00, heure locale, et 11h00, heure universelle.

L'AS VClub de Kinshasa est le seul représentant congolais resté dans cette compétition, après l'élimination du TP Mazembe, au deuxième tour, puis déversé en Coupe de la Confédération de la CAF.

Outre la team vert et noir de Kinshasa, 15 autres équipes sont concernées dans cette cérémonie. Il s'agit de Al Ahly (Egypte), Al Hilal (Soudan), Al Merrikh SC (Soudan), Atletico Petroleos (Angola), Coton Sport (Cameroun), CR Belouizdad (Algérie) Espérance Tunis (Tunisie), Horoya (Guinée), JS Kabylie (Algérie), Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud), Raja CA (Maroc), Simba SC (Tanzanie), Vipers SC (Ouganda), Wydad AC (Maroc), Zamalek (Egypte).

Le tirage au sort de la Coupe de la Confédération va se dérouler à 14h00, heure locale, et 12h00, temps universel.

Trois clubs congolais vont prendre part à ce tirage. Il s'agit du Tout-Puissant Mazembe, du FC Saint-Éloi Lupopo, et du Daring Club Motema Pembe (DCMP).

Les trois représentants de la RDC pourraient tomber dans un même groupe, d'autant plus qu'ils sont dans les chapeaux différents.

Dans le chapeau 1, l'on retrouve le TP Mazembe (RDC), Pyramids (Égypte), ASEC (Côte d'Ivoire), USM Algier (Algérie).

Dans le deuxième chapeau, il y a Motema Pembe (RDC), Young Africans (Tanzanie), AS Far Rabat (Maroc), Monastir (Tunisie).

Dans le chapeau 3, l'on Lupopo (RDC), Rivers United (Nigeria), Al Akhder (Libye), AS Bamako (Mali).

Dans le dernier chapeau, il y a Marumo galants (RSA), ASKO Kara (Togo), Future (Égypte), Diables Noirs (Congo).

 Gratis Makabi

 

 

 

 
 

 



 
 

Une rencontre du championnat national de football de la Vodacom ligue I s’est jouée à Likasi (Haut-Katanga) pour le compte de la phase aller de la 28ème édition de la compétition. Elle a opposé Bazano à Lubumbashi Sport (1-0).

 

Au stade Kikula de Likasi (Haut-Katanga), la Jeunesse Sportive Groupe Bazano a eu raison du FC Lubumbashi Sport par 1-0. L'unique but de la rencontre a été réalisé par Gloire Bakafwa à la 9ème minute de jeu.

radiookapi.net/CC



Le Daring Club Motema Pembe s'est incliné devant l'AS VClub (0-1), ce dimanche 20 novembre 2022, au stade des martyrs de Kinshasa, en match comptant pour la 8ème journée de la 28ème de Ligue Nationale de Football (Linafoot).

Le milieu du terrain togolais, Marouf Tchakei a inscrit l'unique but de ce derby Kinois à la 63ème minute de jeu.

En 6 rencontres disputées, les Moscovites restent en tête du championnat avec 16 points, tandis que les immaculés demeurent en 19ème position avec 3 unités en 4 matchs.

Gratis Makabi



Avec cinq représentants au Qatar, le foot africain va-t-il enfin faire sauter le plafond de verre des demi-finales ? Le Sénégal, même sans Sadio Mané, et le Maroc ont peut-être des joueurs pour l’exploit, tandis que trop d’incertitudes entourent le réel potentiel du Ghana, du Cameroun et de la Tunisie.

L’Afrique a très tôt connu la Coupe du monde avec la première représentante du continent, l’Égypte, qualifiée au deuxième Mondial de l’histoire (1934). Depuis, douze autres pays africains se sont invités à la plus prestigieuse compétition de football mondial sans parvenir à atteindre le dernier carré. Et seuls trois pays, le Cameroun (1990), le Sénégal (2002), et le Ghana (2010) ont pu se hisser en quarts de finale.

Le Qatar marquera-t-il la fin de la traversée du désert du foot africain dont aucun représentant n’avait franchi le premier tour lors de la dernière Coupe du monde en Russie ? Tour d’horizon des forces africaines.

Sénégal : la vie sans Sadio Mané

Avant la blessure de son leader Sadio Mané, deuxième du dernier Ballon d’Or, le Sénégal apparaissait, pour sa troisième participation, comme la meilleure chance africaine d’aller le plus loin possible. Pour autant, les Lions, champions d’Afrique en titre, possèdent un groupe qui peut rêver d’exploit même sans leur numéro 10. « On a un objectif en tête. Je ne vais pas vous le dire, mais c'est ambitieux, très ambitieux, a confié le milieu de terrain sénégalais, Pape Guèye à la veille du coup d’envoi du Mondial. On a des top joueurs, qui sont dans des grands clubs. Donc pourquoi ne pas rêver comme la France, l'Espagne ? ». Avec le capitaine Kalidou Koulibaly, le gardien Édouard Mendy, et le milieu Gana Gueye, le Sénégal possède assez d’expérience pour sortir sans dommage de la poule A qu’il partage avec le pays hôte, le Qatar, l’Équateur et les Pays-Bas. Le premier match face aux Hollandais donnera des indications sur le potentiel des Lions sans Mané, mais avec des armes offensives incarnées par Ismaïla Sarr ou Bamba Dieng. Après avoir fait sauter le plafond de verre de la CAN avec une première victoire historique, le Sénégal croit plus que jamais en son étoile.

Maroc : Du talent, mais du lourd en face

Le Maroc va disputer sa sixième Coupe du monde, emmené par une génération talentueuse, mais qui peine à confirmer les espoirs placés en lui depuis quelques années. Les Lions de l’Atlas, dirigés désormais par Walid Regragui après le limogeage de Vahid Halilhodzic, vont devoir, cette fois, montrer toute l’étendue de leur talent pour espérer sortir du groupe de la mort qu’ils partagent avec la Croatie (vice-championne du monde), la Belgique (2e au classement Fifa), et l’inconnu canadien emmené par l’attaquant Jonathan David. Les Marocains peuvent compter sur leurs leaders techniques comme Achraf Hakimi ou Hakim Ziyech, auteur d’un but splendide en match amical contre la Géorgie jeudi dernier. Éliminés dès le premier tour en 2018, sans être ridicules, mais plombés par l’inexpérience face au Portugal, l’Espagne et l’Iran, les Lions de l’Atlas savent à quoi s’attendre pour passer en huitièmes de finale et rêver plus grand.

Ghana : la belle surprise ?

Ceux qui sont restés sur l’image du Ghana, humilié et sorti au premier tour de la CAN 2022, risquent de ne pas reconnaître les Black Stars de cette Coupe du monde. D’abord, l’équipe d’Otto Addo s’est vite remise à l’endroit en éliminant le Nigeria en barrages de la Coupe du monde. Mais surtout, elle s’est offerte du sang neuf avec cinq binationaux, dont l’attaquant de l’Athletic Bilbao Inaki Williams, qui ont rejoint le groupe pour le Mondial. Ce renfort de qualité redessine un Ghana new-look, plus ambitieux et toujours porté par l’infatigable Thomas Partey et les frères Ayew, Jordan et André. Ce dernier, désormais recordman des sélections (110), reste le seul joueur présent à avoir vécu le Mondial 2010 où le Ghana avait frôlé la première demi-finale d'une équipe africaine dans un Mondial. Asamoah Gyan avait manqué dans les dernières minutes le penalty consécutif à la fameuse main de Luis Suarez. Justement, le Ghana retrouvera l’Uruguay dans sa poule qu’il partage aussi avec la Corée du Sud et le Portugal.

Tunisie : l’énigme des Aigles de Carthage

Dans une poule composée de la France, du Danemark et de l’Australie, la Tunisie devra être à un niveau jamais atteint ces dernières années pour espérer franchir le premier tour. Les Aigles de Carthage qui n’ont jamais réussi à se qualifier au second tour en cinq participations au Mondial, n’ont pas, pour l’instant, donné des gages d’un futur exploit dans cette compétition. Quarts de finaliste de la dernière CAN avec un style assez défensif, prôné par le technicien de Jalel Kadri, les Aigles de Carthage ont très souvent montré leurs limites offensives ces derniers mois, même si les talentueux Youssef Msakni et Wahbi Khazri sont encore la partie. Le premier match contre le Danemark, demi-finaliste du dernier Euro, renseignera sur les capacités de cette équipe tunisienne à enfin franchir le premier tour d’un Mondial.

Cameroun : éloigner d’abord les mauvaises ondes

Une « finale Cameroun-Maroc », c’est le doux rêve de l’ancien attaquant des Lions indomptables, Samuel Eto’o, aujourd’hui président de la Fédération camerounaise de football. Mais son équipe devra garder les pieds sur terre pour sortir d’un groupe composé de la Suisse, de la Serbie, et du grand favori de la compétition, le Brésil. Géant d’Afrique (5 CAN remportées), recordman africain des participations au Mondial (8), le Cameroun a l’expérience, le talent pour créer l’exploit. Mais avec les Lions indomptables, les problèmes, c’est souvent en dehors du terrain. Si l’épineuse question des primes n’est pas venue, pour l’instant, perturber la sélection, le débat sans fin sur l’absence de la liste du défenseur historique, Michael Ngadeu, a animé la préparation de l’équipe, déjà en proie avec la polémique sur les maillots. Pour autant, à l’image de leurs anciens, quart de finalistes en 1990, ces Lions emmenés par une attaque séduisante (Aboubakar, Choupo-Moting, Toko Ekambi), peuvent nourrir le rêve secret de se qualifier et de voir venir. À condition d’avoir déjà réglé la question avant leur troisième match de poule contre le Brésil…

Ndiasse Sambe

 



Après son passage glorieusement réussi au Maroc avec la Renaissance sportive de Berkane avec qui il a remporté deux titres dont la Coupe de Confédération de la CAF et la Coupe de trônes du Maroc, Jean-Florent Ibenge vient de remporter un autre trophée au Soudan.

L’ancien entraîneur de l’AS V.club de Kinshasa a remporté lundi 14 novembre 2022 la Coupe du Soudan en s’imposant face à Al Alhy de Khartoum (4-3) à la séance de tirs au but.

Il sied de rappeler que 3 mois seulement après son arrivée à la tête de Al Hilal Omdurman , Ibenge a déjà qualifié le club soudanais en phase des groupes de la ligue des Champions de la CAF.

mediacongo/CC



La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé mardi 15 novembre le report du tirage au sort des phases de groupes de la Ligue des Champions et de la Coupe de la Confédération- CAF Total Energies à une date ultérieure.

Sans donner les raisons de ce report, la CAF écrit sur son site "Les nouvelles date et heure seront annoncées ultérieurement".

"La CAF s'excuse pour tout désagrément causé par ce changement", poursuit l'organisation.

Le tirage au sort était initialement prévu ce mercredi 16 novembre.

La RDC est concernée par ce tirage avec ses quatre clubs; à savoir: DCMP, Lupopo et Mazembe, en coupe de la Confédération, tandis que V.Club en ligue des champions.

radiookapi.net/CC



Le saint eloi Lupopo s'est imposé face au Rail Club de Kadiogo du Burkina Faso (1-0), en marge du match retour des seizièmes de finale bis de la coupe de la confédération-CAF, disputé ce mercredi 9 novembre au stade des martyrs Kinshasa.

Le but de la victoire a été marqué par Jean-Marc Makusu Mundele (75').

Après avoir remporté le match aller sur le même score (1-0) à Cotonou (Benin), les Cheminots retrouvent le chemin de phase de groupes, 16 ans après.

La dernière fois remonte à 2016 en Coupe de la Confédération.  Lupopo avait terminé 3ème de son groupe avec 4 points derrière l’Etoile du Sahel et l’Espérance de Tunis de la Tunisie, mais devant Renacimiento FC de la Guinée Equatoriale.

Le club de Lubumbashi devra ainsi attendre dans une semaine pour connaitre ses adversaires en phase des groupes de la coupe de la Confédération-CAF.

La Confédération africaine de football (CAF) a fixé la date des tirages au sort des phases de groupes de la Ligue des champions africaine et de la Coupe CAF à mercredi 16 novembre 2022. Le tirage se déroulera au Caire, en Egypte à partir de 11h GMT.

radiookapi.net/CC

Page 1 of 102

A Propos

www.culturecongolaise.com

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Tél (whatsapp): +243 808 856 557

alikalonga@culturecongolaise.com

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.