Au cours d'une réunion tenue le mardi 21 juin 2022 à Kinshasa avec la société civile sur les préparatifs liés à l'organisation de la Pré-COP 27, la vice-première ministre de l'environnement et du développement durable, Eve Bazaiba, a annoncé qu'elle va bientôt  commencer la cession des concessions forestières de conservation.

A croire Eve Bazaiba, elle n'a jamais signé un seul arrêté de cession d'une concession forestière depuis qu'elle est en fonction. Elle va cette fois le faire à l'issue des travaux de la commission de révisitation de tous les contrats forestiers mise en place par le gouvernement.

"Quand j'étais à la COP 27, j'ai vu dans les réseaux sociaux des gens m'accuser que j'ai vendu des concessions forestières. Et pourtant, plus de 365 jours depuis que je suis là, je n'ai jamais signé un seul arrêté de cession de concession forestière, ni d'exploitation ni de conservation. Mais pour la conservation, je vais commencer à signer après le rapport de la commission de révisitation de tous les contrats", a annoncé Eve Bazaiba.

Le lancement des travaux de cette commission a eu lieu le 14 juin dernier. Constituée de 23 membres issus de plusieurs ministères et services étatiques, elle est censée rendre son rapport global dans 3 mois.

L'arrêté portant création de cette commission a été signé par Eve Bazaiba le 20 avril dernier, quelques jours après la publication du rapport accablant de l'Inspection générale des finances (IGF) sur la gestion du patrimoine forestier de l'Etat.

Bienfait Luganywa



Programme LUMUMBA

MERCREDI 22 /06/2022
Escale technique à Kinshasa tôt le matin, changement d’avion, départ pour Tshumbe / LUMUMBAVILLE
10H00 arrivée à l’aérodrome de Tshumbe (famille, autorités, etc) ; départ pour LUMUMBAVILLE ONALUA
14H00 : Arrivée à ONALUA village natal • Hommages coutumiers, • Exposition et dépôt des gerbes (délégations, dignitaires, population sous le rythme des tam-tams du Sankuru ; messe à l’église méthodiste

JEUDI 23 à ONALUA Suite programme du 22 juin.

VENDREDI 24 - LUMUMBAVILLE. GRAND-PLACE DERNIERS HOMMAGES ; 
- 09H départ de la dépouille + famille vers l’aérodrome de TSHUMBE (arrivée prévue à 11H00). Départ pour KISANGANI
13H00 : Arrivée à AÉROPORT BANGOKA DE KISANGANI
 • Départ vers l’Esplanade de LA POSTE (lieu de son premier emploi (arrivée 15H00) . Hommages, témoignages, animations coutumières, culturelles et religieuses, veillée, office religieux œcuménique. Couverture. 

SAMEDI 25 JUIN – KISANGANI. ESPLANAGE DE LA POSTE Suite programme du 24/06/2022

DIMANCHE 26 JUIN – Matin DEPART DE KISANGANI POUR LUBUMBASHI
12H00 AEROPORT DE LA LUANO/LUBUMBASHI  12H00 : Arrivée de la dépouille reçue par le Premier Ministre + autorités provinciales + 
quatre chefs coutumiers d’où étaient originaires Lumumba, Okito et Mpolo
13h00 : départ vers SHILATEMBO (15 Km de l’aéroport de Luano) 
- Cérémonies coutumières d’accueil et de réconciliation par les Chefs coutumiers en présence du Premier Ministre et de toutes les autorités de la province ; mots des familles, office religieux œcuménique, hommages populaires; Musiques traditionnelles (dont folklore Otetela) 

LUNDI 27/06/2022
 – Matin, départ de SHILATEMBO pour Luano puis KINSHASA/NDJILI 

MARDI 28 JUIN • ARRIVÉE À KINSHASA DES CHEFS D’ÉTATS INVITÉS
PALAIS DU PEUPLE  
Suite de l’hommage politique / suite de l’hommage populaire

MERCREDI 29 – 
09H00 : Départ pour la Résidence Lumumba - 86 Boulevard du 30 juin, Gombe. RÉSIDENCE LUMUMBA
• 10H00-11H00 : Arrivée de la dépouille 
12H00 : arrivée de la dépouille au Palais de la Nation, accompagnée par les familles Lumumba, Okito et Mpolo ; Décoration de Joseph Okito et Mpolo Maurice. 

16H00 : Départ pour l’HOTEL DU GOUVERNEMENT –PRIMATURE . 
16H30 : arrivée de la dépouille à la Primature. 
Allocution du Premier Ministre ; Ouverture du livre de condoléances.

JEUDI 30 
– Fête de l’indépendance 
PRIMATURE 
09H00 : DÉPART DE LA DÉPOUILLE VERS LE MÉMORIAL PATRICE EMERY LUMUMBA (L’ÉCHANGEUR DE LIMETE – TOUR LUMUMBA) 

10H00 : Début de la cérémonie d’inhumation (CÉRÉMONIE PUBLIQUE) ; 
12H00 : Fin de la Cérémonie d’inhumation et clôture du deuil national; 
13h00 : CÉRÉMONIE TRADITIONNELLE DE L’INHUMATION (uniquement autorités coutumières).



Pour fêter le 62ème anniversaire de l’accession de la RDC à la souveraineté nationale, un festival de mode et style dénommé “Lipanda Fashion Week” est prévu dans la ville touristique de Goma, du 30 juin au 3 juillet 2022. C’est aussi pour la promotion de la mode congolaise dans sa globalité.

Au cours de cette semaine d’élégance axée sur la technicité et le business de la mode, des expositions, des discussions sur la mode, un Netwoking, des défilés de mode et un atelier sur la mode constitueront les temps forts de cette manifestation qui s’ouvre à tous les jeunes kivousiens.

Cet événement culturel a comme objectifs d’ouvrir les candidatures pour permettre aux marques d'intégrer le calendrier officiel de la Fashion week.​​ Il vise à fournir une plate-forme pour les créateurs, modélistes, stylistes, et autres acteurs clés congolais et africains.

Aussi, veut-il ouvrir un chemin avec les moyens du bord en République démocratique du Congo, pourtant berceau des exubérances vestimentaires de la « Sape », mettre en valeur la créativité d’une quinzaine de designers et de stylistes largement inconnus au-delà des neuf frontières de leur immense pays, dont ils ne sont jamais sortis pour certains d’entre eux.

Autres objectifs sont de faire que les stylistes de Goma soient plus créatifs et de créer un espace d’échange permettant aux stylistes de s’unir et se questionner sur les défis qu’ils rencontrent dans leur métier. Ils réfléchiront aussi sur le concept de leurs travaux et pour valoriser la tenue vestimentaire.

Yvonne Kapinga, à Goma



Dieudonné Kamuleta Badibanga a été élu ce mardi 21 juin président de la Cour constitutionnelle par ses pairs à l’issue d’une assemblée plénière élective. Il succède ainsi à Dieudonné Kaluba, qui a quitté la Cour lors d’un tirage au sort avec le juge Prince Funga Molima et Polycarpe Mongulu décédé.

Dieudonné Kamuleta Badibanga a été élu nouveau président de la Cour constitutionnelle par 9 votants sur 9

Le nouveau président de cette Haute juridiction est un magistrat de carrière, ancien conseiller à la Cour de cassation et juge à la Cour constitutionnelle depuis le 17 juillet 2020. Il faisait partie du quota du Conseil supérieur de la magistrature et avait commencé sa carrière dans la ville de Kamina, province du Haut-Lomami.  

Conformément à l’article 158 alinéa 5 de la Constitution du 18 février 2006 telle que révisée et complétée à ce jour, le juge Dieudonné Kamuleta Badibanga a été élu par ses pairs pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois.

Trois juges nouvellement nommés ont prêté serment le 15 juin, rendant ainsi complet le nombre des juges de la Haute Cour. Il s’agit des juges Christian Bahati Yuma, Sylvain Lumu Mbaya et Mandza Andia Dieudonné.

radiookapi.net/CC



La RDC était valablement représentée à la 20ème édition du festival de bande dessinée dénommé “Comic Salon”, le plus grand d’Allemagne et le deuxième d’Europe après celui d’Angoulême, en France. Une délégation de dix (10) personnes dont 7 artistes bédéistes est partie de Kinshasa pour prendre part à cette fête de la bande dessinée du 16 au 19 juin dernier.

Conduite par un ancien de la bande dessinée congolaise, Thembo Kash, l’équipe était composée de jeunes et vieux, hommes et femmes, artistes et théoriciens de l’art. Judith Kaluaji, Santa Kakese, Papa Mfumu'Eto 1er, Yann Kumbozi, Al Mata et Bathy Asimba, sont les artistes congolais qui ont exposé des œuvres. Les œuvres de Barly Baruti et Tetshim étaient également visibles à Erlangen malgré leur empêchement.

Jean Kamba, théoricien de l'art et chercheur, Rocky Kashama, scénariste et éditeurs des fanzines, étaient également de l’équipe qui a fait le festival “Comic Salon” dont les curateurs de la participation de la RDC étaient Lydia Schellammer et Chris Mukenge. Plus de 400 artistes venus de partout dans le monde ont pris part à ce 20ème salon international de la bande dessinée.

La scène de la bande dessinée, son univers et ses contours étaient décryptés à l’occasion pendant les conférences, présentations et discussions qui se sont tenues pendant les quatre jours. Thembo Kash a même offert des formations de dessin à l’occasion.

Le salon international de la bande dessinée d’Erlangen est organisé tous les deux ans depuis quarante ans. Pour cause de la pandémie de Covid-19, la biennale n’a pas pu avoir lieu en 2020, la 20ème édition always donc tenue cette année.

Emmanuel Kuzamba



Les chefs d'État réunis au 3e conclave de l’EAC sur la situation sécuritaire en RDC ont ordonné un cessez-le-feu immédiat ainsi que le retrait des positions récemment prises. Cela implique notamment le retrait du M23 et alliés de Bunagana qu’ils tiennent depuis une semaine. Les dirigeants de la sous région recommandent également l’intensification du processus politique engagé par le gouvernement congolais à l’intention des groupes armés. D’après la présidence congolaise, 56 groupes armés et 40 leaders congolais ont déjà été consultés par les experts de la RDC et du Kenya dans le cadre du processus dit de Nairobi.

Les chefs d'État réunis au 3e conclave de l’EAC ont également listé un certain nombre de problèmes qui nécessitent une solution concertée, urgente et durable: La présence des combattants étrangers, le DDR et le statut des réfugiés et des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays, etc.

Ils se sont également prononcés contre les discours de haine. Ils se sont dit déterminés à trouver une solution rapide et durable au conflit en RDC.

Le chef des forces de défense du Kenya, le général Robert Kibochi, en sa qualité de président du comité des chefs des forces de défense de la Communauté de l'Afrique de l'Est, a présenté aux chefs d’Etat les conclusions de la réunion de la veille sur la future force régionale. Parmi les documents exposés, il y avait un document qui décrit le problème, souligne l'analyse de la menace, le concept d'opérations, l'accord sur le statut des forces (SOFA), etc. Il y avait également les règles d'engagement et d'autres règlements juridiques et techniques pour faciliter l'opérationnalisation de la Force régionale et de ses divers les bras. Les trois documents ont été adoptés. 

A ce stade, le mandat et la structure des opérations de la force ont été définis.

Yoweri Museveni, Paul Kagame, Salva Kiir Mayardit, Félix Tshisekedi et Evariste Ndayishimiye ainsi que Uhuru Kenyatta ont participé à cette réunion. Le Chef de l'Etat de la République-Unie de Tanzanie était représenté par Dr. John Steven Simbachawene, Haut Commissaire de Tanzanie au Kenya.

actualite.cd/CC



La République démocratique du Congo (RDC) a essentiellement signé avec le Rwanda des accords militaires entre 2006 et 2018. Plusieurs accords et conventions n’ont pas été soumis à l’approbation préalable du Parlement, tel qu’exigé par l’article 213 de la Constitution. 

C’est le cas de l’accord signé en 2012, entre Joseph Kabila et Paul Kagame sur le principe d'une force internationale armée et neutre pour éradiquer le M23 et les rebelles rwandais des FDLR dans l'Est de la RDC, patrouiller et sécuriser les zones frontalières. 

Mercredi 13 juin dernier, le Conseil supérieur de la défense a demandé au gouvernement de la RDC de suspendre tous les protocoles d’accord, accords et conventions conclus avec le Rwanda.  

Cette mesure a été prise à la suite de l’appui du Rwanda aux rebelles du M23 qui ont lancés des hostilités depuis octobre 2021 dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). 

Le collectif des députés provinciaux a aussi invité samedi 18 juin le Chef de l’Etat à couper les relations diplomatiques avec le Rwanda et à suspendre tous les accords et conversions signés avec lui. 

Des accords commerciaux 

En 2021, Felix Tshisekedi de la RDC et Paul Kagame du Rwanda ont conclu trois accords commerciaux.  

La première porte sur la promotion et la protection des investissements entre les deux pays. 

Le second est une convention en vue d’éviter la double imposition et prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu. 

Le troisième protocole d’accord concerne l'exploitation de l’or et implique la société congolaise aurifère (SAKIMA SA) ainsi que la société rwandaise Dither LTD. 

Tous ces accords se sont avérés très bénéfiques pour l’économie rwandaise au détriment de la RDC, avancent plusieurs députés. Leur suspension est une forme de sanction économique pour répondre à l’agression rwandaise, ajoutent-ils. 

radiookapi.net/CC



La Belgique remet officiellement, ce lundi 20 juin à Bruxelles, les reliques du premier Premier ministre de la RDC, Patrice-Emery Lumumba à sa famille.

À Kinshasa, la dernière phase des travaux d’aménagement de l’Echangeur de Limete et du Mémorial abritant la statue de Patrice Emery Lumumba coûte à l’Etat congolais la somme de 2 millions dollars américains.

L’architecte au bureau d’études d’aménagement et d’urbanisme et superviseur l’a dit à la presse dimanche 19 juin 2022, lors de la visite d’évaluation effectuée sur le lieu par l’Ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing.

« Ce projet contient plusieurs phases mais sa dernière phase a coûté 2 millions 400 USD. Les travaux sont presque finis. Nous avons réalisé le mémorial en béton armé. D’ici le 25 juin, nous comptons tout finir et vider le lieu », a, fait savoir l’architecte Alex Tshamala.

Ces travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise SZTC sous la coordination du ministère congolais des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (ITPR).

« C’est une entreprise chinoise qui a été chargée dans la construction du mausolée. C’est avec le savoir-faire chinois qu’on a pu réaliser en très courte durée, la construction de ce mausolée. On est très content d’avoir contribué à la construction de ce mausolée et à la mise en valeur de l’esprit de Lumumba. Les travaux sont presque achevés. On est sûr que d’ici le 30 juin, tout sera fini », a expliqué l’Ambassadeur Zhu Jing.

Les travaux ont, d’après l’architecte Alex Tshamala, connu plusieurs phase.

« Ce projet contient plusieurs phases mais sa dernière phase a coûté 2 millions 400 USD. Les travaux sont presque finis. Nous avons réalisé le mémorial en béton armé. D’ici le 25 juin, nous comptons tout fini et vider le lieu », a-t-il annoncé.

Pour revenir au montant de la dernière phase des travaux d’aménagement de l’Echangeur de Limete, comprenant notamment la construction du Mémorial abritant la statue du Héros national Patrice Emery Lumumba qui a coûté 2 millions 400 USD, l’opinion est divisée sur ce montant. Car, jugé exhorbitant par cette dernière.

Toutefois, seuls les experts en la matière peuvent déterminer avec précision s’il y a eu surfacturation ou non.

Il sied de rappeler cependant que dans ce Mémorial que seront conservées pour l’éternité les reliques du premier Premier ministre de la République Démocratique du Congo.

Dominique Malala

A Propos

www.culturecongolaise.com

Ali Kalonga

Directeur de la Rédaction

Tél (whatsapp): +243 808 856 557

alikalonga@culturecongolaise.com

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.